Crise : encore et toujours !

Crise économique, crise sociale, crise environnementale, Covid, guerre en Ukraine, produits contaminés, insécurité... :  la crise est au cœur de notre quotidien !

Et les entreprises ne sont pas épargnées !

 

Toute entreprise est confrontée au moins une fois dans son existence à une crise, devant faire face au risque médiatique, avec des conséquences sur sa réputation et son image de marque. Et pouvant mettre en péril son fonctionnement, sa stabilité financière, sa renommée et son avenir.

Aujourd'hui, l'important n'est pas ce que vous dites, mais ce que l'on dit de vous.

 

Alors la parole est-elle d'or pour résoudre la crise ? Comment répondre aux sollicitations des médias ? Comment éviter le bad buzz ?

 

1/ ANTICIPATION :

  • Identifiez en amont les risques liés à votre activité, à votre entreprise et les sujets "sensibles".
  • Identifiez vos parties prenantes, votre environnement médiatique, vos partenaires.
  • Restez en alerte des "signaux faibles" ou dysfonctionnement dans l'entreprise. 100% des crises en entreprise peuvent être évitées si on observe et traite les signaux d'alerte.


2/ PRÉPARATION :

En amont de la crise, vous préparez un message juste, des éléments de réponses (à l'écrit comme à l'oral), des éléments de langage mis à jour régulièrement. Et vous adoptez la bonne posture !

 

  • Votre "message essentiel" :  juste, humble, factuel ; un rappel de vos priorités et vos valeurs ; les détails de vos actions pour résoudre la crise, en concertation avec vos parties prenantes.
  • Vous anticipez toutes les questions possibles et vous préparez les réponses adaptées.
  • Quelques tips :

    Soyez factuel !
    Anticipez toutes les questions et commentaires possibles (y compris les sujets "tabous" que vous ne souhaitez pas aborder).
    Le silence est votre ennemi.
    Le mensonge est votre pire ennemi.
    Le mea culpa est parfois nécessaire.
    Le droit de réponse est à proscrire.
    Anticipation, préparation et humilité sont vos alliés !

 
3/ ACTION  :

  • Initiez une veille dès le début de la crise (ce qui se dit, qui le dit, veille des médias et des réseaux sociaux). Évaluez la situation et adaptez en temps réel.
  • Attention à réagir vite, mais sans précipitation ! La crise ne laisse aucune place à l'improvisation.
  • Tenez-vos équipes et vos salariés informés ! Ils sont les premiers concernés. Il est essentiel de ne pas laisser la place à la rumeur, aux inquiétudes ou aux non-dits.
  • Face aux médias, identifiez le ou les bons porte-parole : légitimes, crédibles, formés pour la prise de parole.
  • Pensez à inclure le community manager pour coordonner l'ensemble des messages diffusés. Et pour avoir les bons réflexes en matière de réponses sur les réseaux sociaux. Attention au bad buzz.

 

4 / BILAN : 

Faites le bilan, pour éviter que cela ne se répète. 


Le retour d’expérience est essentiel, à chaud, mais également en prenant du recul, à froid, de nombreuses semaines plus tard.

 

En philosophie chinoise, la crise signifie "danger et opportunités".

La crise est une opportunité pour l'entreprise de se remettre en question, de revoir ses process, de s'améliorer, pour se tourner vers un avenir meilleur.

 

Et vous, l'avez-vous déjà vécu ? Quels sont vos réflexes en cas de crise ? Dites-le nous en commentaire !

 

Vous souhaitez échanger sur le sujet ? Vous avez des questions ? N'hésitez pas à me contacter : www.codeBconseil.fr